Poser un faux plafond

Poser un faux plafond dans votre maison verte consiste à ajouter une surface à votre plafond pour diverses raisons comme cacher les câblages électriques, couvrir un ancien plafond de médiocre qualité, installer une VMC  (aération) et d’ajouter une couche d’isolant écologique supplémentaire (pose de la ouate de cellulose, pose du chanvre, pose de liège etc). Construire un faux plafond dans une cuisine ou une chambre a pour avantage d’apporter une isolation phonique supplémentaire, notamment contre les bruits aériens. Il existe plusieurs techniques pour installer un faux plafond : 

  • Le faux plafond autoportant
  • Le faux plafond sur ossature métallique
  • Le faux plafond sur ossature bois

Toutes les techniques citées ci-dessus ont des procédés différents et permettent d’obtenir un plafond suspendu de qualité sur votre chantier de construction. Dans cette page, nous aborderons les différentes techniques et quels éco produits utiliser pour la pose d’un faux plafond.

Le faux plafond autoportant 

Le faux plafond autoportant est une technique utilisée autant dans la rénovation que pour la construction. Ce genre de montage est très rapide et libère des différentes contraintes techniques à mettre en place. Il faut veiller au respect de certaines règles, afin d’éviter l’affaissement du plafond (abaissement du plafond sous l’effet du poids à la pose des plaques).

Comment monter un faux plafond auto portant

  • Premièrement il faudra mesurer les dimensions (longueur et largeur) de votre surface du plafond en retenant la distance qui est la plus petite. Vous tracez un trait à une distance de 1 cm du plafond à l’aide d’un niveau;
  • Par la suite, installer vos rails et vos montants à votre plafond là ou vous avez tracé votre trait (en amont vous aurez déterminez l’entraxe de vos rails);
  • Vissez le tout avec des vis auto-foreuses que l’on met en place tous les 60 cm. (La tête de vis doit être visible par le dessous sur la partie supérieure de vos montants et rails);
  • Une fois les montants et les rails installés, procédez à la mise en place de vos isolants (isoler avec de la ouate cellulose, chanvre, coton, préconiser un isolant flexible pour cette partie de votre bâtiment écologique);
  • Posez des plaques Fermacell en fibre de gypse et des plaques Fermacell Greenline pour recouvrir les isolants;
  • Pour finir, faites les joints de votre faux plafond sur vos plaques de Fermacell et personnalisez votre faux plafond à votre goût (enduit naturel, peinture écologique, etc).

Faux plafond avec une ossature métallique 

Le faux plafond avec une ossature métallique est l’une des techniques les plus utilisées (standard) dans les habitations pour l’installation d’un faux plafond. 

Comment monter u faux plafond avec une ossature métallique 

  • Choisir la longueur de vos suspentes (plusieurs options possibles);
  • Tracer à l’aide d’un niveau laser la hauteur choisie. Sur vos murs en périphérique;
  • Fixer vos suspentes à chaque angle de la pièce à 10 cm minimum du mur (elles serviront de repères de hauteur). Placez les autres suspentes contre les solives en réglant la hauteur par rapport à vos tracés;
  • Mettre en place les fourrures (en clipsant celle-ci à vos suspentes);
  • Utilisez des coulisses de raccordement pour établir les différentes liaisons entre vos fourrures. (Vérifier la planéité des fourrures à l’aide d’une règle à maçon, par exemple);
  • Intégrer l’isolant écologique flexible thermique ou acoustique;
  • Fixer par vissage vos plaques de Fermacell (Une vis toutes les 30 cm le long des fourrures);

Faux plafond avec une ossature en bois 

Le faux plafond avec une ossature en bois est une technique efficace est plutôt simple. Elle ne correspond pas à toutes les pièces, il est donc idéal de bien définir vos besoins avant se jeter sur l’installation d’un faux plafond

Comment monter un faux plafond avec une ossature en bois 

  • Placer sur les solives de votre plafond des lattes en bois sur la longueur de votre plafond avec un entraxe équivalent à la largeur des plaques Fermacell;
  • Attacher les plaques Fermacell directement sous les lattes en bois en vissant les plaques en fibre de gypse (chaque vis doit avoir une séparation de 50/60cm et vous devez voir les têtes de vis du dessous);
  • Faire les joints des plaques de Fermacell;
  • Enfin, poser un enduit naturel ou une peinture écologique.

Nous avons vu trois techniques simples et pratiques pour poser un faux plafond. Toutes les techniques sont réalisables pour un faux plafond de cuisine, de salon, d’une salle à manger, etc.

Apprenez-en plus sur les différentes mise en oeuvre dans l'éco construction pour : 

Vous rencontrez un désagrément lors de la mise en œuvre de votre faux plafond ? Contactez-nous, nous donnerons réponses à vos questions. Bonne navigation sur le site d’Alsabrico. 

Plus d'informations

  • À partir de 30,16 €

    soit 4,30 € / m²

  • À partir de 64,35 €

    soit 6,60 € / m²

  • À partir de 57,52 €

    soit 5,90 € / m²

  • 17,25 €

    soit 11,50 € / m²

  • À partir de 6,50 €
  • À partir de 64,80 €

    soit 7,50 € / m²

  • À partir de 65,33 €

    soit 6,70 € / m²

  • 2,84 €

    soit 3,50 € / m²

  • À partir de 26,93 €

    soit 13,20 € / m²

  • 22,03 €

    soit 10,80 € / m²

  • À partir de 28,80 €

    soit 6,40 € / m²