Profitez de nos codes promotions, hors livraison, hors Misapor, Fermacell : ECO3 (3% dès 250€) - ECO5 (5% dès 500€) - ECO7 (7% dès 1000€)        Livraison partout en France aux particuliers et professionnels

Ouate de cellulose soufflée, la meilleure technique ?

Publié le : 05/02/2024 10:12:52
Catégories : Isoler , Ouate de cellulose

Produits associés

Ouate de cellulose soufflée, la meilleure technique ?

La ouate de cellulose soufflée est très probablement la solution d’isolation accessible à tous la plus efficace du marché. Trois mots suffisent pour définir ce type d’isolation : économique, écologique et performance. La ouate de cellulose soufflée mérite qu’on se penche sur son cas. Soufflée ou insufflée, la ouate de cellulose permet d’atteindre et d’isoler des endroits difficiles à traiter en isolation classique avec des panneaux de laine par exemple, ce qui peut rendre ces méthodes particulièrement intéressantes.

 

Avantages de souffler de la ouate de cellulose :

 

La ouate de cellulose, qu’elle soit soufflée ou non d’ailleurs, présente plusieurs avantages désormais bien connus du grand public :  

 

  • Performance thermique élevée : Excellent isolant thermique. Elle permet de maintenir une température intérieure stable et agréable hiver comme été.
  • Isolation phonique : Même si ce n’est pas sa qualité première, en tous cas pas celle sur laquelle on revient le plus souvent, les performances acoustiques d’une isolation en ouate de cellulose soufflée sont très intéressantes.
  • Régulatrice d'humidité : La ouate de cellulose soufflée peut, dans une certaine mesure, absorber et relâcher l'humidité, contribuant à un confort intérieur optimal et à lutter contre l’apparition des problèmes de moisissures par exemple.
  • Durabilité : Lorsqu'elle est mise en œuvre dans les règles de l’art, la ouate de cellulose soufflée présente une durée de vie et une stabilité de performance sur le très long terme.
  • Résistance au feu : La ouate de cellulose soufflée peut, au premier abord, faire peur au niveau du risque incendie. Il faut savoir qu’elle est dans la grande majorité des cas traitée avec des retardateurs de feu, ce qui augmente bien évidemment sa résistance au feu de manière conséquente.
  • Écologique : Souffler de la ouate de cellulose fabriquée à partir de papier recyclé est un choix écologique. Même s’il est vrai que sa production nécessite l’utilisation d’eau et qu’elle est traitée à l’aide de produits tels que le sel de bore, elle conserve malgré tout un impact sur la planète bien plus faible que bon nombre d’autres isolants présents sur le marché.
  • Économique : une isolation en ouate de cellulose soufflée est bien souvent la solution la plus économique. La matière première n’est pas chère et la mise en place peut être faite par vous-même. Cette technique offre un rapport entre prix et performances parmi les plus intéressant du marché.

 

Le soufflage de la ouate est une technique de mise en œuvre simple, rapide et efficace. Il est d’ailleurs tout à fait possible d’isoler soi-même ses combles en une demi-journée (sauf si vous habitez le château de Chambord, dans ce cas il faudra prévoir un peu plus). La ouate de cellulose soufflée est mise en œuvre à l’aide d’une machine éponyme du soufflage, une souffleuse. Bien évidemment, acheter cette souffleuse pour une demi-journée de travail ne serait pas une opération très rentable mais rassurez-vous elle est proposée à la location, chez Alsabrico ou ailleurs.

 

Le soufflage de ouate de cellulose va permettre de mettre en place de manière homogène l’isolant sur l’ensemble d’une surface, y compris dans les endroits les moins accessibles comme on en trouve souvent dans des combles perdus. C’est une technique d’application qui va donc réduire drastiquement le risque d’apparition de ponts thermiques dans votre isolation de combles. Dans certains cas, le choix de cette solution sera plus efficace et moins onéreux que l’installation de panneaux de laine de bois par exemple. Le soufflage de ouate va permettre de mettre en place une épaisseur supérieure de façon rapide et économique, c’est pourquoi la ouate de cellulose soufflée est plébiscitée en rénovation comme en construction neuve.

 

Il est important de noter que la performance et la durabilité de la ouate de cellulose dépendent de la qualité de l'installation et de l'entretien approprié. Aussi, il est recommandé de faire appel à des professionnels qualifiés pour son installation en cas de doute sur vos capacités à installer efficacement l’isolant dans votre maison.

 

Soufflée, insufflée ou épandage manuel ? Quelles différences entre ces techniques ?

 

La ouate de cellulose peut être appliquée de trois manières différentes : soufflée, insufflée ou par épandage manuel. Nous allons passer rapidement sur l’épandage manuel car s’il représente la solution idéale pour les petites zones où l’ajout d’une isolation complémentaire est nécessaire, ce n’est définitivement pas une solution à privilégier pour la réalisation de l’ensemble de travaux d’isolation. Cette méthode ne permet en effet pas d’effectuer une pose homogène et entraîne presque inévitablement des disparités d’efficacité thermique d’un endroit à un autre.

 

Nous allons donc ici nous attacher à comparer les deux autres méthodes : la ouate de cellulose soufflée et la ouate de cellulose insufflée. Ce sont deux méthodes bien différentes qui créent souvent une confusion. Voici donc les principales différences entre ces deux méthodes.

 

Souffler de la ouate de cellulose consiste à répandre de façon homogène de la ouate de cellulose sur une surface horizontale tel qu’un plancher de combles perdus. Cette opération est réalisée à l’aide d’une souffleuse cardeuse permettant d’obtenir une densité homogène d’isolant sur l’ensemble de la surface.

Insuffler de la ouate est une technique qui est principalement utilisée pour l’isolation murale, idéale pour les murs creux et autres espaces vides mais fermés. La ouate est alors injectée sous pression dans les cavités. Un trou devra donc dans un premier temps être percé dans la paroi afin de pouvoir y insérer le tuyau qui permet l’insufflation de la ouate.  

La préparation et la mise en œuvre de la ouate de cellulose soufflée nécessitent peu de travaux de préparation, une réalisation qualitative est accessible à presque tout le monde. Ce n’est pas le cas pour l’insufflation qui va nécessiter une préparation bien plus conséquente et minutieuse ainsi qu’une certaine maîtrise pour une mise en œuvre optimale.

 

Ces deux méthodes d’application se différencient également par la densité d’isolant mise en place, l’insufflation va créer une masse de ouate plutôt dense et compacte alors que le soufflage va plutôt créer une couche légère et aérée.

Cette différence de densité peut présenter un avantage au niveau des performances thermiques et phoniques. Cette différence est dans la plupart des cas gommée par le fait que la ouate soufflée est épandue dans une épaisseur bien plus conséquente que la ouate insufflée dans des parois à l’épaisseur contrainte.

La ouate de cellulose insufflée, plus dense, est également plus sensible à l’humidité et nécessite donc de porter une attention toute particulière au système d’étanchéité. La ouate, une fois soufflée dans des combles et donc bien aérée sera nettement moins sensible à ce type de problème.

 

Les deux méthodes d’application ont donc leurs avantages mais aussi, et surtout, sont chacune plus adaptées à un type d’élément à isoler. Avec un seul isolant, qui est la ouate de cellulose, nous pouvons obtenir deux systèmes d’isolation totalement différents.

Si pour vous le choix de l’isolant est fait, ne vous trompez pas de technique, pour les murs de votre maison c’est insufflation et pour le plancher des combles de votre maison ce sera soufflage.

 

En quoi consiste réellement l’insufflation de ouate ?

 

L’insufflation de la ouate de cellulose dans les murs consiste à injecter sous pression l’isolant en vrac dans un caisson fermé dans la plupart des cas une paroi verticale mais la zone à isoler peut aussi très bien être horizontale. La largeur du coffrage de la paroi à isoler détermine la quantité de ouate de cellulose dans la paroi, donc son efficacité. Pour l’insufflation on atteint des densités entre 45 et 55kg/m3 contre entre 25 et 35kg/m3 pour de la ouate de cellulose soufflée.

Des réservations en partie haute et centrale du caisson sont à prévoir, permettant le passage du tuyau d’insufflation. Le remplissage se fait premièrement par l’ouverture centrale puis se termine par celle en partie haute (sens de remplissage). Le remplissage complet du caisson est effectué lorsque le produit déborde des ouvertures provisoires et que l’isolant ne circule plus dans le tuyau.

 

Articles en relation

Ajouter un commentaire

Je m'abonne aux commentaires