Laine de mouton

Laine de mouton

Un isolant en laine de mouton est un isolant parmi les plus écologiques du marché. Issu de la tonte des moutons, c’est une ressource renouvelable, recyclable et à l’empreinte carbone très faible. La laine de mouton est un isolant dotée d’excellentes performances thermiques et de nombreux autres atouts 

Les avantages de la laine de mouton :  

  • Des performances thermiques hors du commun, avec un lambda pouvant aller jusqu’à 0,035 W/m.k, la laine de mouton est un des matériaux écologiques les plus efficaces du marché. Ce potentiel s’exprime principalement en hiver pour protéger du froid. La laine de mouton rencontrera quelques difficultés dans la lutte estivale contre les fortes chaleurs.  

  • Excellente régulatrice d’humidité, la laine de mouton peut absorber jusqu’à 30% de son poids en eau sans pour autant perdre en efficacité thermique. Cette caractéristique, en plus de participer à la bonne qualité de l’air intérieur, permet à une isolation en laine de mouton d’être mise en œuvre sans pare vapeur (selon le contexte).  

  • Concernant la qualité de l’air justement, la laine de mouton va filtrer et stocker certains éléments toxiques contenu dans l’air ambiant. C’est un isolant propre qui participe également à l’assainissement de l’atmosphère au sein de votre habitation.  

  • La laine de mouton est particulièrement légère, ce qui lui permet d’être mise en œuvre même sur les structures les plus fragiles.  

  • Une isolation en laine de mouton apportera également une isolation phonique correcte, et ce malgré la faible densité du matériau. 

Les différents formats d’isolants en laine de mouton :  

En panneaux ou en rouleaux semi-rigides, c’est sous cette forme que l’on retrouve le plus les isolants en laine de mouton. Si ces derniers sont assemblés par aiguilletage ils sont alors totalement naturels et composés à 100% de laine de mouton. Au contraire de la technique du thermo liage qui nécessite l’ajout de fibres de polyester à la laine de mouton. C’est sous cette forme que la laine exprime le mieux son potentiel d’excellent isolant thermique. Elle pourra être ainsi utilisée pour l’isolation de murs, de rampants de sous toiture ou de combles perdus. 

Le feutre en laine de mouton est le deuxième type d’isolant le plus fréquent, également très performant, autant phoniquement que thermiquement. Plus fin que sous sa forme semi-rigide il pourra alors s’adapter aux plus petits espaces et même être utilisé pour calfeutrer les contours d’huisseries ou d’éléments de charpente notamment. Le feutre de laine de mouton peut également être utilisé comme sous-couche au sol sous certains revêtements. 

L’isolation des habitats alternatifs :  

Les propriétés de la laine de mouton en font un isolant particulièrement adapté à des contextes bien précis. Ses fortes capacités d’isolation face au froid et ses capacités limités face à la chaleur en font un isolant très apprécié pour une habitation dans une région au climat montagnard ou continental. Elle sera en revanche bien moins adaptée à un climat méditerranéen par exemple.  

Une autre capacité technique lui ouvre les portes d’un domaine bien spécifique, celui des habitations légères, mobiles et alternatives. Cette capacité est celle d’apporter de grandes performances isolantes avec une épaisseur relativement limitée, elle apporte ainsi un excellent confort thermique même au sein des espaces les plus restreints 

Le fait que la laine de mouton soit un bon régulateur d’humidité et puisse parfois se poser sans frein vapeur plaide aussi en sa faveur pour ce type d’habitation.    

D’où vient toute cette laine de mouton ?  

Les produits d’isolation en laine de mouton viennent évidemment de la tonte des moutons. Quelques questions peuvent se poser notamment car on touche à un animal et que son bien être est important, plus encore que d’avoir une isolation de qualité n’est-ce pas ?  

Il faut savoir que tondre un mouton ne le fait pas souffrir, bien au contraire. Sur le moment cela va générer un stress chez l’animal, bien sûr, mais la tonte est réellement indispensable à son bien-être et à sa santé.  

La plupart des races de moutons laineux ne perde pas leurs poils naturellement et peuvent donc s’ils ne sont pas tondus, accumuler une épaisseur de laine totalement démesurée. Cette  dernière deviendra sale, mouillée voire même moisie et cela deviendrait problématique pour la santé de l’animal. De nombreux parasites y éliront domiciles et le mouton serait bien plus sujet aux maladies.  

De plus, en été, une trop grande quantité de laine ferait souffrir le mouton de la chaleur. 

Un mouton est tondu une ou deux fois par an en fonction de l’espèce et de la vitesse de pousse de sa laine. Chaque mouton produit entre 3 et 5 kilos de laine par tonte.  

L’isolation en laine de mouton est donc une solution écologique, efficace et issue d’un processus de fabrication qui participe au bien être des moutons. Que demander de plus ?  

Pour en savoir plus : notre article sur la laine de mouton.